San Francisco


Septembre 2019, nous avons décidé, mon père et moi, de partir en Road trip, à la découverte de la Californie.

Première petite galère, arrivé à l’aéroport de Paris, d’où nous décollions, nos cartes d’embarquements n’étaient pas valides … Nous avions une escale à Montréal, et je n’avais pas de visa Canadien. Après une heure de négociation, on m’a expliqué que ce dernier n’était pas nominatif, mais correspondait au numéro du passeport. Passeport que j’avais perdu lors d’un précédent voyage en Finlande. J’avais donc refais le passeport, mais pas le Visa. En faisant mes petits yeux de chats et car j’avais assez d’avance, ils ont pu faire une procédure accélérée afin de m’en obtenir un nouveau.

-> DIRECTION LA CALIFORNIE.

 

Nous avons atterrit à San Francisco où nous avions décidé de passer quelques jours. Cette ville est vraiment magnifique, ses ruelles plus pentues les unes que les autres, les phoques que l’on peut croiser sur le port ainsi que leur sandwich au crabe.

Nous n’avons vraiment pas été déçus. Si ce n’est par la météo. Je m’étais dit que je partais faire du surf en Californie, dans les films on peut voir les californiens en maillot de bains courant sur la plage. Je n’avais donc mis que 2 pulls dans ma valise et un jean. Tout le reste était fait de short ainsi que de maillot de bain …

A San Francisco il faisait 10 degrés, il y a avait du brouillard le matin et également du vent. Mais heureusement le brouillard se lève dans l'après-midi, ce n’est pas pour rien que cette ville est appelé Foggy City. On a donc passé 2 jours à visiter, totalement gelé. Mais ça reste un souvenir inoubliable.

 

Jour 1 :

Notre Airbnb se trouvait un peu en dehors de la ville, nous avons donc dû prendre un Uber, (très courant et peu cher là-bas), afin de prendre un bon petit déjeuner, dans une boulangerie qui s’appelait … BOUDIN située sur le port. Il proposait du bon pain frais, des œufs, du bacon …

Une fois le petit déjeuner terminé, nous avons longé le port « FISHERMANS WARF », qui est bordé de restaurant, de stand de pécheurs, de bateaux de pêche et de magasin. Nous avons marché une bonne heure. La bas on peut croiser dans les rues d'anciens tramways et bus vintages.

Nous voulions aller visiter Alcatraz, qu’on peut apercevoir depuis le port, mais il fallait réserver à l’avance, ou le temps d’attente est électivement long. Nous n’avions que deux jours et nous voulions profiter au maximum de la ville.

Nous nous sommes donc arrêté au fameux Pier 39, ou on peut observer de nombreux phoques, et également sentir l'odeur … Il y a également une sorte de petite fête foraine avec quelques manèges, des bonbons et des machines où l’on peut attraper des peluches. On a pu constater par la suite que le long de la côte, on trouvait ces fêtes foraines dans pratiquement toutes les villes.

Nous avons donc marché jusqu’à la COIT TOWER, point de vue d’où on peut voir pratiquement toute la ville. Nous avons trouvé des petits escaliers en bois qui passaient à travers les jardins de jolies petites maisons, bordés de fleur. Ces escaliers étaient les FILBERTS STEPS, je vous conseille de passer par ici car l’itinéraire est beaucoup plus sympa et la vue est magnifique. C’est bon pour le cardio ….

Arrivé en haut nous étions épuisés. En bas de la tour il y a des graffitis de street art. Nous avons donc décidé de descendre du côté du quartier de TELEGRAPH HILL, boire un café et nous reposer un peu. Il y avait beaucoup de petites friperies et de café à l’ancienne. Pour y accéder il suffit de passer par le PIONEER PARK et de descendre ses rues très pentues, réputées de San Francisco.

Nous nous sommes dirigés vers le quartier chinois, CHINATOWN, ensuite nous avons continué jusqu’au quartier moderne, le quartier d’affaire, UNION SQUARE ou se trouve le consulat, le musée d’art moderne où encore l’église st Patrick. Ici on y trouve de grand building, de grands magasins, des immenses rues et toujours ce petit tramway, où il faut attendre de longue minute avant de pouvoir monter, debout accroché la tête au vent à ce qu’on trouve, un voisin ou une barrière.

Pour finir nous avons marché jusqu’au quartier Gay, LE CASTRO. Puis nous sommes allés nous reposer dans le PARC DOLORES, réputé pour ses maisons colorées. Nous étions épuisés et nous avons fait une petite sieste au soleil dans le parc, le soleil venait enfin de se montrer. Des familles et des étudiants étaient là. Ils jouaient à des sports collectifs où promenaient leur chien.

Nous sommes rentrés par le quartier de MISSION DISTRICT, où l’on trouve de nombreuses œuvres de street art sur les murs, ainsi que la CLARION ALLEY MURAL PROJECT. Nous sommes retourné à notre point de départ, en empruntant un tramway, et mangé du poisson dans un des restaurant du FISHERMAN’S WARF.

Après avoir repris des forces, nous nous sommes dirigés vers RUSSIAN HILL, la rue la plus escarpée de San Francisco. IL y avait énormément de touristes, cette rue est très connues. Les voitures sont obligées de se faufiler en S à travers les buissons de fleur. Cette dernière s’appelle la RUE LOMBARD. D’ici aussi on peut avoir une magnifique vue sur la ville de San Francisco.

Ensuite, nous avons pris un bus jusqu’au mythique GOLDEN GATE, il est possible d’y faire du vélo, de le traverser ou encore de se balader de part et d’autre de ce dernier. Il y avait plusieurs sentiers le long du littoral, nous avons décidé d’en emprunter un, et nous n’avons pas été déçus.

Ce dernier nous menait à des plages magnifiques, des petites habitations, nous avions l’impression d’être très loin d’une grande ville. Plus on avançait, plus c’était beau. Il y avait des escaliers en bois qui descendaient à ses immenses plages, et un magnifique coucher de soleil. Cet endroit se nomme le PRESISIO DE SAN FRACISCO.

Le soleil couché, nous avons commencé à avoir froid, et nous sommes rentrés à la maison en nous arrêtant faire quelques courses dans une petite épicerie. Nous logions dans un appartement partagé avec d’autres touristes venant du monde entier.

Le lendemain nous somme allé visiter le quartier de HAIGHT ASHBURY, qui se trouve être le quartier Hippie, les maisons sont colorés, les magasins vendent des vêtements des années 80. L’ambiance y est très détendue.

Nous sommes ensuite allés chercher la voiture que nous avions louée et nous nous sommes dirigés vers Half Moon Bay, village connu pour sa vague mythique MAVERICKS. Malheureusement, les conditions n’étaient pas favorable, et seule de petites vagues étaient là. Il y a avait quelques personnes à l’eau, les premiers surfeurs que je voyais en Californie. Ca annonçait bien les vacances.

De plus il y avait des citrouilles à vendre de partout dans les rues, ambiance Halloween à l'américaine.

#Raisedbytheswell


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés