Skip to content

LAS CHICAS DEL SOL

Holà !

Je m’appelle Clara, je suis une enfant de l’océan vivant sur les bords de l’Atlantique au Pays Basque. Je suis directrice artistique à plein temps et passionnée de dessin. Il y a 7 mois, j’ai créé Las Chicas del Sol : un univers minimaliste créé autour des femmes et d’un amour inconditionnel pour l’océan. Je dessine des lignes fluides et des poses surfistiques ludiques inspirées de la culture surf et de mon style de vie. C’est une façon de partager ma vision de la vie et de divertir les gens avec des touches iodées et positives.

Quand et comment as-tu commencé à surfer ?

Cette question me fait toujours sourire… je ne surf pas mais je fais du bodysurf ! Enfin je pourrais aussi répondre que oui je surf et plus précisément je fais du bodysurf puisque c’est une discipline qui rentre dans la catégorie surf (le cours de sémantique s’arrête là haha). J’ai appris à surfer quand j’étais jeune mais je ne sais pas comment expliquer, je me sentais très encombrée avec la board donc j’ai commencé à prendre des vagues en bodysurf par plaisir. À 20 ans, j’ai travaillé dans l’organisation de compétitions de surf régionales en Nouvelle-Aquitaine et j’ai découvert de nouvelles techniques et tricks en bodysurf. Cela m’a donné envie de m’y mettre plus sérieusement et maintenant je pratique le plus souvent possible.

Les gens sont souvent surpris quand je leur dis que je ne surf pas mais que je fais du bodysurf car je dessine presque uniquement des surfeuses. Quand je suis à l’eau, je suis entourée essentiellement de surfeurs (la pratique du bodysurf n’est pas très répandue) et cela me donne un point de vue unique sur cette discipline. Je dessine les choses qui m’entourent et qui me tiennent à cœur alors je me suis tournée naturellement vers le surf et les femmes (girl power avant tout).

Raconte-nous un souvenir dans l’océan

Petite session de body au VVF à Anglet : 1m/1m20 à la série, des jolies petites vagues d’été… cela faisait 2h que j’étais à l’eau et j’étais sur la fin de la session ; ce fameux moment où on attend LA vague pour sortir mais que l’on n’est jamais assez satisfait de celle qu’on prend et on décide d’attendre la prochaine série. LA vague finit par arriver, c’était très cool, et arrivée au niveau du shore break j’ai hésité à sortir de la vague pour ne pas finir sur le sable ou rester jusqu’au bout. Devinez ce que j’ai choisis ? Évidemment je suis restée… j’ai fini la tête la première dans le sable, les cheveux en folie, la combi de travers et une belle frayeur parce que ma tête s’était littéralement plantée dans le sable. Plus de peur que de mal, je retourne à ma voiture pour me changer et en me baissant pour enlever ma combi mon dos a craqué : résultat 3 côtes fêlées… Morale de l’histoire : arrêter d’attendre LA vague de fin de session !

Quelle est la place de l’océan dans ta vie ?

J’ai été élevée sur la côte Atlantique par un papa surfer et une maman fan de plage. Ce sont eux qui m’ont transmis cette passion, ce respect et cet amour inconditionnel pour l’océan. C’est un sentiment très fort que j’ai dû mal à exprimer… je ne pourrais pas vivre loin de l’océan sur une période longue car c’est un élément central dans ma vie.

Métier ou étude ?

Je finis ma formation de directrice artistique en publicité pour travailler en agence. C’est un métier qui me plait énormément, ultra-stimulant et créatif à la fois.

Las Chicas del Sol est une passion, un moyen de m’épanouir personnellement et artistiquement, en plus de ma profession. J’espère intimement pouvoir vivre un jour de mon art…

Ta journée type :

Avant toutes choses : un café.

Mes journées dans la semaine sont consacrées à mon job, et les soirs et les weekends je travaille pour Las Chicas del Sol (avec au milieu de tout ça quelques petites sessions quand c’est possible). Mais l’inspiration ne prévient pas et peut arriver à tout moment donc j’ai toujours de quoi noter si jamais une idée arrive.

Quels sont tes futurs projets ?

J’ai beaucoup d’idées pour la suite mais c’est un secret… Stay tuned !

Quel était ton plus beau voyage ? Les voyages qui t’ont inspiré ?

Mon plus beau voyage a été de partir l’année dernière à Bali en solo en sac à dos. C’était la première fois que je partais seule en voyage et j’ai adoré (d’autant plus à Bali) ! C’est une destination magique, avec une culture et des gens incroyables. Partir seule m’a permis d’aller à la rencontre de nouvelles personnes et aussi de prendre un peu de temps pour me retrouver. D’ailleurs c’est le voyage durant lequel j’ai le plus dessiné, je suis rentrée avec un carnet de voyage rempli d’esquisses et de dessins.

Mes créations sont tirées de tout ce que je peux voir au fil de mes voyages, que ce soit au Maroc, aux Canaries, au Portugal, etc… ; mais il y a aussi une grande part d’imagination, des choses que j’invente, que mon esprit crée en divaguant.

Quels sont tes gestes quotidiens pour améliorer ton impact sur la nature ?

– Le papier utilisé pour Las Chicas del Sol est fabriqué en France et certifié FSC (exploitation responsable des forêts)

– Trier les déchets

– Utiliser des gourdes, finit les bouteilles en plastique (et de manière général le plastique à usage unique)

– Ne pas tirer la chasse après les petits pipis

Si tu devais changer une chose dans le monde ce serait…

Si je devais changer une chose je ne changerais rien : c’est quand les choses vont mal qu’on peut se rendre compte qu’il y a aussi de belles actions, de beaux sentiments et de belles personnes sur notre planète.

Ta phrase fétiche :

« Allé ! Viens, elle est bonne ! » c’est ma phrase fétiche quand j’essaie tant bien que mal de convaincre mes potes de venir dans l’eau quand elle est froide

Ton spot de surf préféré :

Le Club, Anglet

 Le site internet pour découvrir ses illustrations : https://www.laschicasdelsol.fr